Utilisation de l'huile de dormance

Utilisation de l'huile de dormance

Utilisation de l’huile au stade dormant

Il est maintenant temps de penser à protéger vos arbres et arbustes contre certains insectes et certaines maladies fongiques.  Pour ce faire, vous pouvez choisir de commencer par le traitement de d’huile au stade dormant.  Il est important de se rappeler qu’il est fortement recommandé d’attendre qu’il n’y ait plus de risque de grand gel et qu’il est important de ne pas traiter sur les bourgeons qui sont déjà ouverts ou en train d’ouvrir.  Le bon moment pour appliquer l’huile de dormance dépend donc de la température.

 

L’huile horticole possède des propriétés insecticides, et c’est la bouillie soufrée qui agit comme fongicide et insecticide.  En vaporisant le combiné au stade dormant, on arrive à réduire l’infestation de plusieurs types d’insectes nuisibles tels que les cochenilles et certains acariens. De plus, cela réduit la propagation de maladies causées par un champignon.

 

Il est très intéressant de l’utiliser sur les arbres fruitiers et les plantes, comme les rosiers, qui développent plusieurs maladies et qui peuvent souvent être attaqués par plusieurs insectes.  Mais ATTENTION!!! On ne doit pas appliquer l’huile horticole sur plusieurs végétaux, entre autres :  l’érable japonais et l’érable à sucre, les caryers, les noyers, les houx et certaines variétés de pommiers.  TOUJOURS bien lire l’étiquette d’un produit avant son utilisation. 

 

L’achat de la bouillie soufrée est d’autant plus intéressant car nous pouvons continuer à l’utiliser durant la saison estivale pour plusieurs cas d’insectes et de maladie fongique.  

 

L’huile horticole doit être mélangée à de la bouillie soufrée dans une certaine quantité d’eau.  Le ratio est de 2 parts de bouillie soufrée pour une part d’huile horticole.  On applique la solution mélangée à l’aide d’un pulvérisateur.  Il est fortement conseillé de faire la recette minimum afin d’éviter le gaspillage de produit.  Il est mieux d’en refaire au besoin que d’en jeter. 

 

 

Chantal Dunn Proulx

Horticultrice